Coups de coeur, coups de gueule, notre univers !

Voyages - 7 juin 2017


Les différentes options pour découvrir le pays des Khmers


Pour mieux connaître le Cambodge, les vacanciers peuvent opter pour de nombreuses activités comme les tours en VTT, les croisières fluviales, la randonnée à pied, etc. Cependant, cela nécessite quand même une certaine organisation qui implique quelques préparatifs afin de rendre l’expédition plus agréable. Tout d’abord, on peut dire que le meilleur moyen de parcourir cette contrée est d’y tracer son propre itinéraire. Pour cela, un voyage organisé semble une excellente alternative pour découvrir les incontournables, car cette formule permet aux visiteurs de respecter le timing fixé par les agences ou le guide de voyages. Ensuite, la présence de plusieurs organisateurs de voyage au Cambodge permet de choisir parmi un vaste panel de circuits et d’activités adaptés aux besoins de chaque aventurier. Sur d’autres points,, une possibilité de combinaison de voyage est également mise à la disposition des routards souhaitant séjourner dans une autre région que Cambodge, par exemple, le Vietnam, la Thaïlande ou encore le Laos.


Aperçue des itinéraires à suivre pour visiter le Cambodge


Site d’une agence locale de voyage au Cambodge



Le Cambodge, un royaume en pleine reconstruction, intéresse toujours les touristes amateurs d’aventure et de découverte. Ils viennent ici pour explorer une destination authentique dont la majorité des itinéraires sont axés sur la culture, la randonnée, la nature. À cet effet, l’ensemble des activités à faire sur place se déroule en général hors des battus. Pour ce faire, les circuits proposés par le site de voyage au Cambodge sont nombreux et spécialement conçus pour répondre aux attentes de chaque voyageur, c’est-à-dire qu’ils sont originaux, variés et surtout, disponibles à la carte. Parmi les sites les plus fréquentés par les routards, on peut citer celui qui mène vers les temples d’Angkor. Ce circuit dévoile les principales merveilles de cette destination, en particulier sa capitale. Les temples à découvrir durant ce parcours sont Kravan, Prasat Pithu, Ta Noreay, Preah Khan, et Preah Palilay.


Phnom Penh, une destination phare du Cambodge


Phnom-Penh Pagode bouddhiste au Cambodge



On ne peut pas comprendre le Cambodge sans passer par sa capitale Phnom Penh. Surnommée la « Perle d’Asie », cette ville a été autrefois le fleuron de l’Indochine coloniale. Le nom de cette province vient de la colline sur laquelle se situe Wat Phnom, un temple bouddhiste abritant cinq statuettes de Bouddha qui ont été découvertes par la none Lady Penh. Elle les a trouvées dans un tronc d’arbre échoué sur les bords du Mékong au XIVe siècle. Lors d’un séjour au Cambodge, les amateurs de bonne chère vont sûrement apprécier ses quartiers populaires qui regorgent toute une panoplie de restaurants typiques présentant un menu aussi varié qu’accessible. Ces endroits se rivalisent avec les grandes avenues et les grandes places piétonnes qui délimitent la ville.



PARTAGER :Facebook LikeTweet



Voyages - 4 avril 2014


Pour tous ceux qui suivent Ripauste sur Facebook et Twitter ou qui lisent régulièrement les articles sur le blog ce n'est pas à un scoop le week end dernier j'ai emmené notre pochette en cuir rouge à New York City.
4 jours pour visiter l'essentiel de New York c'est court mais ça se fait.
Le séjour commence par un petit déj au Chelsea Market histoire d'être en pleine forme pour les quelques heures de shopping qui vont suivre! Chelsea, Soho, Noho, des quartiers où l'on arpente les rues à la recherche d'un bon plan solde, d'une boutique créateurs ou tout simplement d'une paire de converse. (Souvenez l'état de mes fameuses converse blanches après les 4 heures de bénévolat pour Orange Rock Corps).
On descend ensuite jusqu'à China Town et Financial District pour découvrir la nouvelle tour du Worl Trade Center, et oui on est quand même là pour faire du tourisme.
Après l'effort le réconfort, c'est maintenant l'heure de déguster un cocktail sur le roof top du 230 fifth...


Le deuxième jour on entre dans le vif du sujet avec 3 heures de messe Gospel, grand moment très difficile à décrire. Juste un conseil, n'allez pas à New York sans passer par Harlem!
13h30, le marathon n'est pas fini, en route pour Brooklyn et son Barclays Center pour supporter les Nets!
Là encore un grand moment avec une petite larme à l'oeil au moment des hymnes... Ok, je suis toujours un peu sensible...
Véritable show à l'Américaine, le match se joue en 4X10 minutes entrecoupé de choré réalisées par les Brooklynettes. J'ai adoré !



Et pour finir la soirée en beauté, on part à la recherche du Back Room Bar. Pas d'enseigne, quelques marches qui descendent au sous sol en guise d'entrée et on se retrouve dans un formidable lieu ambiance prohibition avec en prime une véritable soirée à thème. Nous voilà basculés en un instant dans les années 20. Les verres de vin sont servis dans des bolinettes, les bouteilles de bière sont entourées de papier journal, un chanteuse chante Piaf, une diseuse de bonaventure prédit l'avenir, les femmes de joie portent corset et bas résille, un vieillard nous raconte son histoire... Exceptionnel...


Le 3ème jour est un peu plus touristique, ballade en ferry jusqu'à Staten Island histoire d'admirer la Statue de la Liberté et retour vers Times Square. OK c'est Kitch mais on ne peut pas aller là bas sans passer par les écrans géants. Alors on en profite pour shooter la petite pochette rouge avant d'aller boire un verre avec Jimmy Gleen au Jimmy's Corner. Tenu par un ancien boxeur ce lieu mythique de Time Square n'a pas perdu de son charge. Loin des resto pour touristes on se retrouve dans un lieu authentique où la caisse enregistreuse doit datée des années 70 et où Jimmy fait les 100 pas le long du bar avant d'aller changer la musique au Jukebox.



Le dernier jour arrive, il est temps de finir notre escapade par l'incroyable vue du Top of The Rock. Tout NYC vue du 72ème étage d'un immeuble, croyez moi ça vaut le coup!
Petite ballade dans Central Park et l'heure de prendre le train pour l'aéroport arrive.
Nous voila sur la route du retour avec des images plein les yeux


Stéphanie



PARTAGER :Facebook LikeTweet



Voyages - 24 janvier 2014


Ni Hao ! 


Et oui je rentre de Chine, de Pékin… quelle expérience ! Je vous raconte :


Bon comme c’est quand même plus drôle de galérer un peu, nous voila bloqué derrière un camion en vrac sur l’autoroute après environ 40 min de voiture de la maison sur un trajet de 15h… ca commence fort ! Le stress monte mais on arrive quand même à sauter dans l’avion, à 10 minutes près je pleurais sur le tarmac !


Bref, la suite se déroule comme prévu, j’ai dû voir 12 films, 5 séries et « le monde vu du ciel » pour essayer de m’endormir dans l’avion, impossible je suis trop excitée !


Arrivé à Beijing, je suis complètement déboussolée, et bim on met les 2 pieds dans la Chine, les chinois et leur culture. On prend notre premier taxi qui évidemment ne nous comprend pas, qui ne nous accueille pas avec un sourire plein de dents…et qui conduit comme dans un jeu vidéo où il faut éviter les obstacles et où la meilleure solution est finalement la bande d’arrêt d’urgence, (le trafic y est plus fluide) le tout avec 2 téléphones à la main, une oreillette et un appareil qui répète sans cesse les mêmes choses en Chinois.


On pose les sacs et on passe aux choses sérieuses : manger ! On achète des « crêpes » faites sur le pouce dans une petite cabane. Comme beaucoup de fois dans ce voyage, je ne sais pas ce qu’il y a dedans, mais c’est bon !


Appareil photo au poing, carte de métro chargée, on part à la découverte de Pékin : Parc Olympique, Temple des lamas, Cité Interdite (qui nous a presque été interdite, à 15h30 ils ferment les portes !), musée nationale, point de vue dans un parc, spectacle de cirque, zoo…Cette ville est surprenante.


Notre super TO nous avait prévu un petit circuit à l’extérieur de Pékin, au Nord ouest dans les villes de Datong et Pingyao. Génial ! Je charge mon sac à dos de pulls, foulards et grosses chaussettes (il annonce -17°C la bas…) et direction la gare de Pékin !


Notre périple était fantastique, découverte des villes, des monastères aux alentours, des grottes aux quelques 51000 statuts de Buddha, des Temples, du palais du Kung-fu…la liste est longue !


Ce voyage était bien plus qu’un voyage, une expérience ! Je vous le recommande sans hésitation.



Les temps forts : (aucun ordre particulier)


- J’ai mangé des scorpions, de larves et hippocampes sur des brochettes dans un marché


- Je me suis fait « masser » les pieds


- Les négociations théâtrales des chauffeurs de taxi


- Les trains de nuit


- Les 3 mots que j’ai pu apprendre Duoshao : combien, Xiéxie : merci et Nihao : bonjour


- Les toilettes publiques (je ne m’étendrais pas sur le sujet !)


- Les supermarchés


- Et bien sur, cerise sur le gâteau la Muraille de Chine le dernier jour, émouvant !


Je ne vous en dis pas plus, ça serait bien trop long et c’est quelque chose qu’il faut vivre, pas lire !


Je remercie sincèrement les personnes qui m’ont permis de réaliser cette aventure…



Chine-Ripauste


 La petite Pochette Rouge était bien sur de la partie !



PARTAGER :Facebook LikeTweet



Voyages - 6 septembre 2013


Cette année j'ai décidé d'amener la pochette bandoulière cuir Ripauste du côté de Valence en Espagne...



Un week end prolongé sous le soleil espagnol histoire de décompresser un petit peu et d'être encore plus en forme pour cette rentrée qui s'annonce chargée.


A vrai dire, je n'avais pas d'idées précises sur la destination. Il me fallait simplement du soleil, du soleil et du soleil.


Et quand, j'ai pensé à Valence, je me suis dit pourquoi pas?



Après quelques heures de route, nous voila arrivés à destination.


Comme nous restions seulement 2 jours et demi sur place, on a choisi un hôtel entre la plage et le centre ville.


A peine arrivés, direction la plage (on ne se refait pas). La pochette jaune en bandoulière, une petite jupe et des birks, prête à arpenter les jardins de Turia pour arriver jusqu'au port.


Le palais de la musique, la cité des arts et des sciences, Gulliver, on adore déjà cet endroit.



Fin d'après midi direction le centre historique pour déguster les fameux Tapas et une bonne Paella Valencia. On déambule dans les rues et les ruelles quand, aux alentours de 22h-23h l'ambiance comme à monter. Les terrasses se remplissent, les restaurants accueillent leurs premiers clients, pas de doute, nous sommes bien en Espagne.



Le lendemain on décide de louer deux bicyclettes pour parcourir de long en large (plus long que large) les Jardins de Turia. Car oui à Valence, tout le monde fait du sport. Le matin, l'après midi, le soir, on voit des gens faire leur jogging, d'autres font du vélo pendant que certains s'adonnent aux joies de la musculation sur les appareils mis librement à disposition du public dans les jardins.


Et après tant d'activités, tradition oblige : la sieste. Le rythme espagnol est difficile à adopter mais j'avoue qu'il a quand même certains avantages.



Si vous ne savez pas où aller pour vos prochaines escapades, je vous conseille Valence, c'est vraiment très agréable.






Stéphanie



PARTAGER :Facebook LikeTweet